La mère d’un garçon de onze ans et l’enseignante de celui-ci se rencontrent. S’affrontent. Elles peinent à comprendre ce qui a poussé le jeune garçon à commettre l’irréparable : se suicider. A-t-il été intimidé par des élèves de l’école, a-t-il été lui-même un bourreau ? Comme son histoire est lentement dévoilée, les deux femmes essaient de reconstituer les faits malgré les sentiments de culpabilité atroces qui les tenaillent. Un duel épique et prenant où au final, la parole libère davantage qu’elle ne blesse. Dans cet inévitable face à face, le spectateur est libre de condamner tour à tour les protagonistes mais surtout, cela l’amène à réfléchir. Un récit aussi triste et surprenant que la vie elle même. Une belle histoire dérangeante.

 

TEXTE : JOHNNA ADAMS,

TRADUCTION : MARYSE WARDA

MISE EN LECTURE : PHILIPPE LAMBERT

INTERPRÉTATION : MARIE-JOANNE BOUCHER + ÉDITH PAQUET

MUSIQUE : LUDOVIC BONNIER

DURÉE : 75 MINUTES