Cyrano est amoureux de Roxane, qui n’en a que pour le beau Christian. Mais, Christian perd tous ses moyens lorsqu’il parle d’amour. Cyrano s’inflige un sublime sacrifice et renonce à sa passion pour se mettre au service de Christian en lui prêtant sa plume pour séduire la belle Roxane.

«Au-delà du mythe du grand nez de Cyrano, ce redoutable batailleur qui n’a peur de rien, se cache un être blessé, complexé, qui manque d’estime de lui, parce que dès son enfance, il s’est cru laid. Une réplique en témoigne : Ma mère ne m’a pas trouvé beau! Je crois que son complexe de laideur raisonne pour certains d’entre nous. Détester une partie de son corps, ne pas s’aimer, manquer de confiance en soi, manquer d’amour, toutes ces failles sont souvent le moteur de notre détermination, de notre recherche et de notre quête envers la vie qui nous anime.

C’est sous cet angle que je vous propose de découvrir Cyrano de Bergerac, ce personnage plus grand que nature. Habile avec les mots et fougueux avec les gestes, Cyrano trouve refuge dans le combat pour la vérité, l’authenticité, et ce, contre le mensonge et la bêtise. Ses propos sont directs et cinglants et il peut à la fois se battre seul contre cent. Romantique et passionné, la poésie qui l’habite a l’effet d’un baume sur sa blessure et lui permet d’exprimer toute la grandeur de son âme remplie d’amour, mais jamais comblée.» – Michèle Deslauriers, metteure en scène

Production : La Comédie Humaine

Mise en scène : Michèle Deslaurieres

Distribution : Émile Beaudry, Jean-François Blondin, Martin Boily, Stéphane Brulotte, Guillaume Champoux, Gabriel de Santis-Caron, Hugo Giroux, Mélanie Pilon et Camille Poirier

Public cible : 12 ans et plus

Durée : 90 minutes