J’étais sur le bord de mon siège durant les 60 minutes de la performance. J’avais peur qu’il parte, mon public. Qu’il se lève, frustré d’avoir été amené ici, de s’être fait avoir… Et surtout, j’avais si peur qu’il ne remette plus les pieds dans mon théâtre! Ou pire, qu’il ne me fasse plus confiance, moi, la soi-disant spécialiste, la fille qui a des coups de coeur un peu… intenses?

Mais j’y crois! J’y crois à ces spectacles qui nous chavirent. Peu importe leur lenteur ou la provocation qu’ils peuvent nous imposer. Car c’est quand ça me remue, quand je verse une larme ou quand je m’esclaffe que j’adore la danse. Quand je la vis.

Je vous promets de vous servir de la bonne danse. Mais je ne vous promets pas que ce sera facile. Tant pour vous que pour moi, durant ces minutes d’attention. Car ce sont des artistes qu’on vous présente! Et, rendu jusqu’en salle, mieux vaut entrer dans leurs tripes!

Cher public, merci de l’ouverture dont vous avez fait preuve ce soir. Catherine Gaudet et ses interprètes sont des étoiles montantes partout où ils passent.

On se voit en 15-16 🙂

Votre programmatrice fière de sa saison, fière de faire partie de cette organisation qui soutient le développement de la danse!